A Garges, l’opposition dénonce les modalités

Publié le 26 Décembre 2013

A Garges, l’opposition dénonce les modalités

La critique est récurrente à Garges-lès-Gonesse. Dans cette ville, où le nombre d’inscrits (15770 en 2012) est très faible au regard du nombre d’habitants (40012 au dernier recensement), il serait plus difficile qu’ailleurs d’obtenir sa carte d’électeur. « Beaucoup de jeunes se plaignent qu’on leur demande un nombre incalculable de papiers pour s’inscrire, rapporte le candidat  Hussein Mokhtari. L’un d’eux m’a raconté qu’on lui avait demandé de prouver qu’il n’était pas inscrit ailleurs. Résultat : beaucoup se découragent. » Un constat partagé par Marie- Blanchet, ex-1ère adjointe, qui présentera une liste face au maire, et Francis Parny, le candidat du Front de gauche.

Face à ses critiques, la mairie évoque une posture « politicienne ». « Cela se passe de la même façon que partout, assure-t-on dans l’entourage du maire () Maurice Lefevre. Nous demandons un formulaire d’inscription, un justificatif de domicile de moins de trois mois, une carte d’identité valide ou périmée depuis moins d’un an et une attestation d’hébergement pour ceux qui vivent chez leurs parents. » La mairie précise également que le service restera ouvert jusqu’à 17h15, le 31 décembre, pour permettre aux retardataires de s’inscrire. Les autres services de la mairie fermeront à 16 heures ce jour-là.

 

Publié le 24 déc. 2013, 07h00/LE PARISIEN

Rédigé par Hussein MOKHTARI

Publié dans #garges2014

Repost 0